Détection de traces d'aspartame dans les boissons

RS-023

Certaines études suggèrent que la consommation de l'aspartame comme édulcorant artificiel est corrélée avec un risque accru de tumeurs au cerveau et de cancers hématopoïétiques, alors que d'autres concluent qu'il s'agit d'un additif alimentaire sain. En conséquence les États-Unis et l'UE approuvent l'aspartame comme édulcorant polyvalent à une dose journalière acceptable de 40 mg/kg de poids corporel. Cependant, le net risque pour la santé des personnes atteintes de phénylcétonurie et la critique récurrente des défenseurs d'une alimentation saine ne cessent d'alimenter la lutte contre une utilisation généralisée de l'aspartame dans l'industrie alimentaire. Avec Misa (Metrohm Instant SERS Analyzer), les teneurs en aspartame sont contrôlées dans les boissons sans autre préparation des échantillons que la simple dilution d'un produit de consommation.